Friterie Fontainas : l’ultime avertissement de la commune de Saint-Gilles

La commune de Saint-Gilles affirme que la présence de la friterie Fontainas compromet le déroulement du chantier de réaménagement du square Jacques Franck et de la chaussée de Forest. Elle attend une réaction immédiate de l’exploitant. Si le chantier est retardé, l’entrepreneur sera en droit d’exiger des indemnités à charge de la commune.

La friterie Fontainas occupe le square Jacques Franck depuis plus de 25 ans. D’après la commune, la concession accordée à la famille de l’exploitant actuel est arrivée à son terme en 2012. Depuis 5 ans, elle a pu poursuivre ses activités grâce à l’octroi d’une “permission de voirie à titre précaire” valable jusqu’à l’échéance du début des travaux.

Début août, Beliris a confirmé le démarrage du chantier. La commune a alors envoyé un préavis pour démonter la friterie le 15 septembre au plus tard. Les propriétaires avaient introduit une procédure en annulation et suspension en extrême urgence, auprès du Conseil d’Etat; une demande rejetée par Conseil d’Etat.

Un ultime rappel a été adressé à l’avocat de l’exploitant le 27 novembre demandant un démontage pour le 4 décembre au plus tard.

Si l’exploitant de la friterie ne réagit pas, la commune annonce qu’elle procédera elle-même au démontage de l’installation. Le collège propose d’entreposer le matériel la friterie durant 6 mois dans une infrastructure communale le temps de trouver une solution alternative.

Une commission de concertation devrait bientôt être lancée pour permettre aux habitants de s’exprimer sur l’opportunité d’une exploitation d’une friterie (ou autre type de restauration) sur le même site ou ailleurs. La future concession fera probablement l’objet d’une procédure publique. L’exploitant de la friterie Fontainas pourra y poser sa candidature.

Revoir notre reportage sur la mobilisation des propriétaires (avant la réponse du Conseil d’Etat) :

Partager l'article

05 décembre 2017 - 16h35

Trouvez un emploi avec Stepstone :