Would you react : la limite entre la drague et le harcèlement peut être fine

Les mouvements #metoo et #balancetonporc ont rendu compte des cas de harcèlement sexuel que peuvent subir les femmes tout au long de leur existence. La drague peut rapidement devenir harcèlement, et pour rendre compte de cette fine frontière, le collectif de vidéastes belges “Would You React ?” a décidé de réaliser une vidéo au Salon de l’Auto, où les commentaires sexistes peuvent être monnaie courante.

Dans cette vidéo dévoilée ce jeudi, et qui rassemble déjà près de 85 000 vues en moins de 24 heures, un acteur se rend auprès de neuf hôtesses du Salon de l’Auto pour tenter de les draguer plutôt lourdement, maladroitement ou de manière plus subtile. Si certaines prennent cette drague à la rigolade, d’autres montrent clairement leur gêne voire leur indignation. “Ce n’est pas juste pour les hôtesses, s’il voit quelqu’un dehors, il va faire la même chose”, réagit notamment une femme qui a subi l’expérience de plein fouet dans la vidéo.

Les auteurs de la vidéo souhaitent ainsi mieux comprendre cette limite entre la drague et le harcèlement, qui fait aujourd’hui débat. “Il faut toujours demander à la fille ce qu’elle souhaite. Et parler avec les bons mots”, explique notamment une des femmes draguées. Et surtout, il faut accepter que si une femme décline la drague, il vaut mieux ne pas insister. Cela semble simple mais pas encore naturel, pour certains…

Créée en 2015, la chaîne belge “Would You React ?” compte plus de 460 000 abonnés et enchaîne les vidéos qui s’interrogent sur la société d’aujourd’hui et ses travers.

Gr.I. – Photo : capture YouTube/Would You React

Partager l'article

19 janvier 2018 - 09h42