Woluwe-Saint-Pierre : “Si Pascal Lefevre ne communique pas ses revenus, Transparencia.be le fera à sa place”

Pascal Lefevre, échevin Ecolo de Woluwe-Saint-Pierre, maintient son action en référé contre les modalités de mise en oeuvre de la nouvelle ordonnance visant la transparence des rémunérations des mandataires publics bruxellois. Alors que son parti lui demande de remettre son mandat suite à cette déclaration, Transparencia.be réagit: “S’il ne publie pas spontanément cette semaine ses rémunérations exactes, nous le ferons à sa place“, annonce Claude Archer, le président de la plateforme collaborative d’accès aux informations publiques.

Depuis 6 mois, Transparencia.be s’attache à dénoncer les détournements d’argent public supposés des échevins de Woluwe-Saint-Pierre. Attaquée pour diffamation par Benoît Cerexhe, bourgmestre de la commune, la plateforme – par la voix de son président Claude Archer – maintient sa position. Parmi les échevins pointés du doigt pour non transparence sur les rémunérations publiques, se trouve Pascal Lefevre : “En octobre passé nous avons demandé aux conseillers communaux et à un fonctionnaire si Pascal Lefevre prestait son salaire temps plein à la commune de Woluwe-Saint-Pierre. Tous ont répondu qu’il était absent plus de la moitié du temps et ne venait que les jours de collège et de conseil communal“.

En plus de son mandat d’échevin, Pascal Lefevre travaille comme fonctionnaire européen. S’il ne veut communiquer publiquement ses rémunérations, les barèmes sont eux publics et donc accessibles. Ainsi, aux 3000 euros net/mois comme échevin plein temps, viennent s’ajouter en moyenne 5400 euros net pour son temps partiel dans le cadre de ses fonctions européennes. “Il gagne donc plus que certains ministres, uniquement en cumulant des rémunérations d’argent public, défiscalisées à l’Europe, qui plus est”, analyse Claude Archer, et de poursuivre, “il détourne donc son emploi temps plein à la commune pour aller gagner plus dans son job de fonctionnaire européen. C’est un détournement d’argent public assimilable a un demi emploi fictif ou non presté”.

Le président de Transparencia.be rappelle que Pascal Lefevre avait déjà été épinglé dans le passé pour non déclaration d’autres mandats rémunérés en qualité d’administrateur d’Hydrobru, l’intercommunale bruxelloise de distribution d’eau.

M.G.

Partager l'article

24 avril 2019 - 16h30