Woluwe-Saint-Lambert : une conseillère communale dénonce les méthodes de démarchage d’Hello Fresh

Alors qu’elle était seule à la maison, la fille adolescente de la conseillère communale lambertoise Amélie Pans (MR) a reçu la visite d’un démarcheur de la société Hello Fresh, qui fournit des repas “en kit” sous forme de box de produits. Celui-ci l’a convaincue de lui donner son numéro de compte en banque. La société a ensuite mis en place une domiciliation que l’adolescente ne souhaitait pas, dénonce sa mère dans La Capitale.

La conseillère communale libérale et sa fille se disent aujourd’hui victimes d’un démarchage abusif de la part d’Hello Fresh. “Je suis client chez eux et je commande de temps à autre. Ma fille lui a donc fait confiance. Le démarcheur lui a dit qu’elle allait recevoir un bon de 20 euros. Il ne fallait pour cela que donner son numéro de compte en banque, son numéro de téléphone, son adresse mail et son adresse physique“, explique Amélie Pans à La Capitale. Ce qu’a fait la jeune fille.

Ne voyant aucun bon arriver ensuite, la conseillère communale contacte Hello Fresh, qui lui explique qu’une box de nourriture lui sera livrée le lendemain, “ce que l’on n’avait jamais demandé“, précise-t-elle, et qu’une domiciliation de 74,95 euros a été réalisée sur le compte de sa fille.

Si, finalement, la domiciliation a été annulée et l’argent remboursé, Amélie Pans dénonce le procédé : “Des personnes moins vigilantes auraient pu se laisser berner. Abuser de la confiance des mineures, c’est déplacé“.

Arnaud Bruckner – Photo (illustration) : Belga / J. Hamers

Partager l'article

02 janvier 2020 - 12h08