WildBnB : le projet de l’ULB qui a déjà recensé 200 espèces d’abeilles sauvages à Bruxelles

Wild BnB est un projet à grande échelle de recensement de la population d’abeilles à Bruxelles. Le projet de l’ULB est en cours depuis février et a déjà répertorié près de 200 espèces dans la région. “C’est un chiffre énorme pour une ville européenne”, déclare Stéphane De Greef, le coordinateur du projet. 

Wild BnB signifie «Wild Bees and Brussels» et veut cartographier toutes les espèces d’abeilles de la Région bruxelloise. L’objectif du projet est de sauver les abeilles sauvages de Bruxelles en faisant la liste des espèces, ce qui n’existait pas avant. Cela permettra donc aussi de vérifier si des espèces ont disparu dans la ville. Les chercheurs de l’ULB et Bruxelles-Environnement souhaitent ainsi créer un Atlas en ligne dans lequel les visiteurs peuvent trouver une photo, une description, et la localisation de l’abeille.

Cet inventaire devrait, entre autres, augmenter les chances de survie des abeilles. “On a appelé le projet WildBnB car on veut procurer un bed et un breakfast aux abeilles, un espace où la nidification sera possible, et avec les plantes dont elles ont besoin”, a déclaré Stéphane De Greef (ULB) à La Capitale, coordinateur et bio-ingénieur.

Le fait qu’environ 190 à 200 espèces aient été découvertes à Bruxelles depuis le début du projet en février est une bonne nouvelle selon Stéphane De Greef. “Le nombre d’abeilles déjà recensées pour Bruxelles est un chiffre énorme pour une ville européenne, ça représente 10 % de l’Europe, et la moitié de des abeilles recensées dans toute la Belgique. C’est grâce au fait que la capitale a beaucoup d’espaces verts”, a-t-il déclaré à La Capitale.

L’Atlas interactif des abeilles sauvages devrait être prêt d’ici la fin de 2020. L’inventaire se veut participatif. Les citoyens peuvent aider en prenant des photos des abeilles dans leur environnement et en les partageant sur www.waarnemingen.be.

A.V. – Photo: BX1

Partager l'article

13 août 2019 - 12h30