Découvrez   

Vols de vélos : onze déclarations à la police, en moyenne à Bruxelles, chaque jour

En 2019, 4.182 vélos ont été déclarés volés à Bruxelles, selon des statistiques de la Police fédérale, relayées par Touring. Selon ce dernier, il faut davantage de sécurité pour faire face à ces vols.

En moyenne, 11 vélos ont été déclarés volés, chaque jour, en Région bruxelloise en 2019. Ces chiffres, calculés par le service de statistiques de la Police fédérale, sont aujourd’hui relayés par Touring.

À l’échelle du pays, il s’agit de près de 200 vélos volés chaque jour. “Et cela ne représente qu’environ 35% des vols réels de vélos, seulement ceux qui sont déclarés. Lorsque le vélo n’est pas assuré, beaucoup estiment qu’il n’est pas utile de faire une déclaration à la police, et le vol n’est donc pas repris dans ces chiffres“, nous indique Lorenzo Stefani, porte-parole de Touring.

Quelles communes sont les plus impactées ?

D’après les statistiques de criminalité de la Police fédérale, c’est Bruxelles-Ville qui est la plus touchée, avec 1320 vols déclarés en 2019, suivie d’Ixelles (643), Molenbeek-Saint-Jean (237) et Woluwe-Saint-Lambert (228).

À l’inverse, les communes les moins touchées sont Berchem-Sainte-Agathe (30), Ganshoren (43) et Koekelberg (55).

Sur Twitter, la Région bruxelloise rappelle, d’ailleurs, ce mercredi, l’importance d’enregistrer son vélo sur le site ad hoc, mybike.brussels.

Touring : “Rien n’est fait ou presque”

Si “le nombre reste à peu près stable d’année en année“, Touring estime que “si tout le monde doit enfourcher un vélo pour faire ses courses et aller au travail, rien n’est fait ou presque pour la sécurité. Si les pistes cyclables se sont multipliées comme des champignons tout l’été, il n’a pas été de même pour les parkings à vélos en tout sécurité. Il faut accompagner cette politique d’incitation à la mobilité activité à l’investissement dans des parkings vélo souterrains sécurisés, qui existent déjà depuis longtemps au Japon ou dans d’autres pays“, explique Lorenzo Stefani, porte-parole de Touring.

L’organisme demande également aux autorités d’établir un plan antivol, face aux vols organisés notamment. “Les pouvoirs publics pourraient se servir de vélos-appâts pour confondre les voleurs. Ces vélos sont équipés d’un système e pistage. Aux Pays-Bas, le procédé a permis 600 arrestations, et le nombre de vols a diminué de 40%“, indique Touring, qui encourage aussi les autorités locales à inciter les cyclistes à faire graver leur vélo.

En 2019, le total des vols dans le pays représentait, selon Touring, 144 millions d’euros, un chiffre en augmentation à la faveur du succès du vélo électrique.

ArBr – Photo : Belga

Partager l'article

09 décembre 2020 - 13h28
Modifié le 09 décembre 2020 - 16h32