Découvrez   

Vivaqua entend jouer la transparence sur les mandats et rémunérations

vivaquaLe Conseil de gérance de Vivaqua entend jouer la carte de la transparence sur les mandats et indemnités appliqués chez cet opérateur public de l’eau engagé dans une vaste opération d’assainissement et de simplification.

D’après Yvan Mayeur, le Conseil d’administration de Vivaqua est composé de 25 membres qui se réunissent en moyenne onze fois par an. Ceux-ci ne disposent pas d’indemnité fixe mais de 714 euros bruts par jeton de présence. Etant un organisme associant des communes des trois Régions du pays, il y a par an quatre réunions de comités régionaux dont les participants touchent 190 euros bruts par jeton de présence. Les membres du conseil de gérance (le bureau) touchent quant à eux un montant fixe de 56.546 euros bruts par an. “Mais les montants réellement perçus par chaque mandataire dépendent de sa situation personnelle en termes de cumul”, a souligné M. Mayeur. Selon lui, le processus d’assainissement et de simplification du secteur de l’eau offre la perspective rapprochée de la suppression d’Hydrobru qui compte 29 administrateurs et sept membres du bureau.

Le nombre de membres de la succursale de Vivaqua a diminué. Pour SAVENA, le nombre passe de 7 à 5 (2 mandataires politiques et 3 fonctionnaires) qui touchent un forfait de 13.000 euros bruts par an. L’ancienne deuxième succursale de Vivaqua, CIBE Expertise a été supprimée et remplacée par Vivaqua consult qui exerce toutes les compétences commerciales hors service public. Ses cinq membres (deux politiques et trois fonctionnaires) ne perçoivent pas d’émoluments dans ce cadre. Les montants ont été fixés avant la présente législature. M. Mayeur a par ailleurs indiqué qu’une étude des possibilités de fusion des deux filiales de Vivaqua avait été lancée. Le prochain rapport annuel contiendra par ailleurs plus de détails sur les mandats dévolus à chaque fonction (avec Belga)

Partager l'article

28 janvier 2017 - 14h37
Modifié le 15 novembre 2017 - 15h06