Visites domiciliaires : De Block et Bossuyt priés de s’expliquer en commission

Le cdH et le PS, rejoints par Ecolo-Groen, ont demandé que la ministre en charge de l’Asile et de la migration, Maggie De Block, vienne s’expliquer en commission de l’Intérieur de la Chambre à la suite des informations récentes sur les visites domiciliaires. Le président de la Commission temporaire chargée d’évaluer la politique de retour volontaire et d’éloignement forcé des étrangers, Marc Bossuyt, est également prié de s’y présenter.

Nous lisons dans la presse que ce projet revient de nulle part. La ministre elle-même dit ignorer qu’un sujet aussi controversé soit mis à l’ordre du jour de cette commission. Au nom de quoi, cette commission décide de le déterrer? ” a demandé la députée Vanessa Matz rejointe par Emir Kir (PS): “Ce projet est-il abandonné, oui ou non? Ou est-il toujours soutenu par le gouvernement?

Lire aussi : “Office des étrangers : vers un retour des visites domiciliaires ?

Le gouvernement fédéral avait décidé au début de 2018, dans la foulée de la crise politique autour de l’expulsion de ressortissants soudanais, de mettre en place une commission d’experts sur la politique de refoulement dont la présidence a été confiée à l’ancien Commissaire général aux Réfugiés et Apatrides et ex-président de la Cour constitutionnelle, Marc Bossuyt. Celle-ci a rendu un rapport intermédiaire au mois de février. Interrogée dans la presse, Mme De Block a rappelé qu’il n’y avait pas d’accord au gouvernement sur les suites à réserver à ce dossier des visites domiciliaires et qu’aucune initiative ne serait prise, vu les affaires courantes. Son cabinet n’a d’ailleurs fait aucune démarche, a-t-elle précisé. L’invitation litigieuse est une initiative de la Commission Bossuyt.

L’audition de Mme De Block et de M. Bossuyt pourrait avoir lieu la semaine prochaine.

Belga

Partager l'article

18 septembre 2019 - 16h23