Le violeur d’une joggeuse interjette appel de sa condamnation à 14 ans de prison

Pascal P., 45 ans et venant de Merchtem, interjette appel de sa condamnation en décembre dernier par le tribunal correctionnel de Bruxelles à 14 ans de prison pour viol, indique jeudi son avocat. En septembre 2016, il avait violemment agressé puis violé une femme qui faisait son jogging. Il avait également écopé de cinq ans de prison supplémentaires pour avoir frappé et violé son ancienne compagne en août 2017.

L’agression de la joggeuse avait été perpétrée le 3 septembre 2016. La victime avait quitté son domicile ce matin-là pour aller faire son jogging à Vilvorde. Elle courait en direction du pont cycliste qui traverse le boulevard de la Woluwe lorsqu’un homme l’a attrapée. Elle a été projetée au sol et violemment frappée au visage. Les coups l’ont défigurée à vie. L’agresseur l’a ensuite emmenée vers un endroit à l’abri des regards où il l’a violée. Il l’a laissée sur place, blessée.

Quelques mois plus tard, un suspect a pu être identifié car Pascal P. a attaqué son ancienne compagne dans leur mobile-home à Furnes. Il l’a violée et frappée. Selon ses propres dires, seule l’intervention de la fille de son ex-petite amie, âgée de 4 ans, a permis d’épargner la vie de la victime. L’ADN du prévenu a été retrouvé sur un chapeau qu’il avait abandonné sur les lieux. Une correspondance a été trouvée avec celui du violeur de Vilvorde. Pour ces deux agressions, Pascal P. avait écopé de 14 ans de prison pour le viol et de 5 ans pour l’agression de sa compagne. En outre, le tribunal avait prononcé une mise à disposition du tribunal d’application des peines de 10 ans.

Belga

Partager l'article

17 janvier 2019 - 15h05