Découvrez   

Vincent Dujardin : “Le roi Philippe lance un appel vers l’avenir et demande à combattre tous les racismes”

Le roi Philippe a adressé au président de la République démocratique du Congo une lettre dans laquelle il exprime ses “plus profonds regrets” pour les “actes de violence” et les “souffrances” infligés au Congo léopoldien puis belge.

Le roi Philippe a adressé cette lettre à l’occasion des 60 ans de l’indépendance de la République Démocratique du Congo, ce mardi. Il est le premier souverain régnant à exprimer ses regrets à ce sujet, confirmant le caractère historique de cette missive. Selon Vincent Dujardin, professeur à l’École d’études européennes de l’UCLouvain et spécialiste de l’histoire de la royauté, cette lettre montre que le roi est “à l’écoute des blessures récemment exprimées à travers le monde, depuis l’assassinat de George Floyd”. “Il s’adresse d’abord aux Congolais, mais il s’adresse aussi aux Belges. Il y a un appel vers l’avenir et à combattre tous les racismes, et en ce compris dans notre pays”, estime-t-il.

Lire aussi : Une plaque commémorative inaugurée à Ixelles pour le 60e anniversaire de l’indépendance du Congo (vidéo)

“Il est clair que le roi est à l’écoute des défis qui attendent notre société aujourd’hui”, rapporte encore Vincent Dujardin. “Il a déjà joint les gestes à la parole en voulant favoriser la cohésion de notre société et lutter contre le racisme. Comme avec sa présence dans une famille musulmane lors de la rupture du jeûne lors du Ramadan. Ou ses visites dans des quartiers défavorisés”.

Vincent Dujardin rappelle que c’est la première fois qu’un roi fait ce type de déclaration, et non pas un prince. “C’est une expression royale forte, c’est un texte marquant du règne du roi Philippe”, analyse encore le professeur. Mais cela aurait-il pu aller plus loin en annonçant des excuses de la Belgique ? “C’est à l’aune des conclusions de la commission parlementaire “vérité et réconciliation” que le gouvernement pourra avoir d’autres expressions publiques. N’oublions pas non plus que les déclarations publiques du roi sont couverts par la Première ministre”, rappelle Vincent Dujardin.

■ Interview réalisée par Jim Moskovics dans Toujours + d’Actu.

Partager l'article

30 juin 2020 - 13h23
Modifié le 30 juin 2020 - 13h23