Découvrez   

Vilvorde veut mieux protéger les abords du canal après la mort de Frederik Vanclooster

La commune de Vilvorde, l’agence flamande des voies d’eau (Vlaamse waterweg) et Matexi, propriétaire de la Kruitfabriek qui borde le canal de Willebroek, envisagent de mieux protéger les abords du canal après la mort par noyade de Frederik Vanclooster, la nuit du Nouvel An.

Le jeune homme de 21 ans avait disparu vers 03h00 mercredi matin, après avoir célébré le passage à l’an neuf avec des amis à la Kruitfabriek, le long du Steenkaai à Vilvorde. Son corps a été retrouvé par des plongeurs dimanche dans le canal de Willebroek, à une trentaine de mètres de la Kruitfabriek.

Selon les premiers éléments de l’enquête et l’autopsie, il aurait chuté accidentellement et se serait noyé. Afin de mieux protéger la zone, “nous avons contacté des experts, qui cherchent actuellement une date de réunion“, a indiqué lundi le bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte (sp.a).

Parmi les mesures envisagées figure l’installation d’un périmètre de sécurité le long du canal, mais “d’autres experts y voient au contraire une dangereuse invitation à enjamber les protections pour occuper ce périmètre“, rapporte M. Bonte, qui souligne les voix discordantes entre les professionnels contactés. “La question de l’étendue de cet éventuel périmètre se pose également.”

Belga

Partager l'article

06 janvier 2020 - 17h30
Modifié le 06 janvier 2020 - 18h59