Découvrez   

UZ Brussel : plus de demandes d’admission pour anorexie mentale

Les demandes d’admission pour anorexie mentale ont fortement augmenté à l’UZ Brussel au cours des derniers mois.

Les périodes de confinement n’ont pas aider certaines personnes qui se sont concentrées sur leur poids et n’ont pas su gérer cette évolution. L’UZ Brussel a dû tripler sa capacité d’accueil passant de trois à neuf lits pour une période de six mois. Mais ce n’est pas suffisant, certains patients sont déjà sur une liste d’attente.

Des conséquences plus graves chez les jeunes filles ?

Certaines jeunes filles peuvent subir un ralentissement voire un arrêt de la puberté. Ce qui peut provoquer une infertilité à long terme. Il peut également y avoir des risques d’arrêt cardiaque liés à un manque de prise de calories.

Reportage de Laura Vandormael, Thierry Dubocquet et Antoine Martens

Partager l'article

18 février 2021 - 17h27
Modifié le 18 février 2021 - 17h27