Découvrez   

Une vingtaine de manifestants du mouvement Hart Boven Hard manifestent devant le Parlement de Bruxelles

Le mouvement citoyen Hart Boven Hard, accompagné d’une vingtaine d’associations sympathisantes, a mené une action, lundi matin, pour réclamer une meilleure prise en compte des questions de logement à Bruxelles. La manifestation a eu lieu à l’occasion de la session d’ouverture du Parlement de Bruxelles.

Les militants se sont installés place Saint-Jean, à quelques mètres du parlement bruxellois, tous vêtus d’un t-shirt blanc et un chapeau blanc, à l’exception d’un seul d’entre eux, habillé en noir. Les individus habillés en blanc – qui représentaient les 48.000 personnes qui attendent toujours un logement social dans la capitale – se sont ainsi révélés invisibles, tandis que le seul manifestant de noir vêtu a été autorisé à s’asseoir dans la seule maison qui lui était réservée. “La déclaration du gouvernement bruxellois contient quelques belles propositions pour résoudre le problème des sans-abri, mais il n’y a pas d’initiatives concrètes pour le moment. Avec cette action, nous demandons que des actes soient associés aux mots“, souligne Hart Boven Hard.

Les manifestants demandent une extension significative des logements sociaux afin de réduire la longue liste d’attente. Selon eux, deux solutions directes consistent à renforcer les initiatives innovantes dans le secteur privé et à lutter contre les logements vides dans la capitale. À long terme, Hart Boven Hard demande que les mesures temporaires qui ont permis de maintenir les gens hors des rues pendant la crise du coronavirus soient rendues structurelles.

Belga

Partager l'article

21 septembre 2020 - 11h40
Modifié le 21 septembre 2020 - 11h40