Une manifestation pour une meilleure politique climatique organisée ce dimanche à Bruxelles

En marge du Conseil européen extraordinaire organisé dimanche et lundi, une trentaine de mouvements citoyens à travers l’Europe appellent à manifester dimanche à 16H00, à hauteur du rond-point Schuman, devant les institutions européennes à Bruxelles, pour signifier l’urgence de s’accorder sur une stratégie européenne visant la neutralité carbone en 2050.

De nombreux mouvements européens soutiennent cet appel, parmi lesquels Workers for future, Citoyens pour le climat en France, Fridays for Future (le mouvement de la figure emblématique suédoise Greta Thunberg), Extinction Rebellion ou encore Rise for Climate Belgium et Luxembourg. Cependant, ils comptent avant tout sur la mobilisation locale des Bruxellois pour porter leurs revendications. Il est demandé aux participants d’amener des casseroles ou autres objets bruyants pour se faire entendre. Une négociation est en cours avec la police pour définir un lieu de manifestation.

“Bien que le climat ne soit pas à l’ordre du jour dimanche, le slogan de cette action ‘We are watching you’ vise à rappeler aux représentants européens qu’on continuera à suivre avec une grande attention la politique climatique européenne”, explique Kim Lê Quang, porte-parole de Rise for Climate Belgium. “Une demande a été faite pour que des représentants du Conseil européen viennent nous rencontrer à la manifestation.”

“Un pacte finance-climat”

Les citoyens représentés déplorent que les chefs d’État et de gouvernement des 28 membres de l’Union européenne ne soient pas parvenus à s’accorder jeudi de la semaine dernière sur une stratégie pour atteindre le zéro carbone d’ici 2050. Devant le blocage de la Pologne, de la Hongrie et de la Tchéquie qui restent fort dépendants du charbon et des énergies fossiles, des citoyens appellent à accorder à ces pays les compensations financières qu’ils demandent. “L’une de nos revendications est d’avoir un pacte finance-climat”, continue Kim Lê Quang. “Pour financer cette transition et soutenir différents pays, on demande un financement de 1.000 milliards par an via la banque centrale européenne. Ce sont des revendications mondiales. Aux États-Unis, on parle par exemple d’un ‘Green New Deal'”.

Les mouvements citoyens appellent à déclarer l’urgence climatique en Europe au motif que les 10 prochaines années seront décisives. Parmi les autres revendications défendues, ils demandent à bloquer les accords de libre-échange qui ne sont pas compatibles avec les accords de Paris, notamment avec le Mercosur sous l’objectif de protéger la forêt amazonienne au Brésil.

Avec Belga – Photo : archive Belga/Benoît Doppagne

Partager l'article

28 juin 2019 - 16h52