Découvrez   

Un policier condamné à 20 mois de prison avec sursis pour harcèlement

Un policier a été condamné ce mercredi par le tribunal correctionnel de Bruxelles à une peine de 20 mois de prison avec sursis pour avoir harcelé son ex-petite amie pendant plusieurs mois.

Il a crevé les pneus de sa voiture à plusieurs reprises, mais aussi griffé et vandalisé le véhicule. Le policier a nié les faits, mais sa culpabilité ne fait aucun doute pour le tribunal.

Le policier et son ex-petite amie ont entretenu une relation un certain temps avant de rompre en mauvais termes. Il avait particulièrement mal digéré la séparation, estimant que son ex-partenaire lui devait environ 1.500 euros. Dans les mois qui ont suivi, la voiture de la femme a été vandalisée à plusieurs reprises. À chaque fois, quelqu’un était entré par effraction dans le garage de l’immeuble bruxellois où elle habitait et les pneus étaient crevés. Des menaces de mort et des insultes à caractère sexuel, dans un français médiocre, ont également été trouvées sur le véhicule.

Les soupçons se sont rapidement tournés vers son ex-petit ami, qui a nié toute implication. Le tribunal a cependant estimé que l’homme était bien responsable. Il est clair, selon le tribunal, qu’il était excessivement rancunier envers son ex. L’enquête téléphonique n’a pas permis de l’exclure des suspects. L’auteur des actes de vandalisme est en outre apparu régulièrement sur les images de surveillance. Bien qu’il ait été impossible d’identifier formellement le suspect, il est clair pour les enquêteurs qu’il s’agissait toujours du même auteur. Enfin, la nature des insultes pointait vers une personne familière de la victime.

Belga 

Partager l'article

05 août 2020 - 16h12
Modifié le 05 août 2020 - 16h12