Découvrez   

Un numéro de gsm pour lutter contre le harcèlement

La start-up bruxelloise Stoomlink lance un numéro de GSM à donner en cas de harcèlement dans l’espace public. Elle cherche une association pour confier le projet.

“Bonjour. Si vous lisez ce message c’est que vous avez mis une personne mal à l’aise. Avec vous elle ne s’est pas sentie en sécurité. Si une personne vous dit “non”, inutile d’insister. Apprenez à respecter les autres et leurs décisions. Merci.” Voici le type de sms qui sera envoyé à la personne un peu trop insistante dans le métro ou dans la rue. Le principe est assez simple et avait déjà été testé dans d’autres pays.

Quand une personne importune quelqu’un d’autre, en demandant par exemple le numéro de GSM, il suffit de lui donner ce numéro : 0460 20 39 29. Si le harceleur envoie un sms à ce numéro, dans la demi-heure, il reçoit un message lui expliquant qu’il a été irrespectueux. S’il appelle, il tombera sur un répondeur anonyme.

“En 2017, un projet du même type existait en Belgique mais il a dû prendre fin faute de financement, explique Hélène Ruelle, développeuse du projet Numéro anti-relou. A l’époque, une centaine de messages était envoyée tous les mois. Cela peut paraître peu mais si cela a aidé ces personnes, c’est super.”

Pour le moment, la start-up finance elle-même le projet. Elle a donc pris une carte sim avec un abonnement pour envoyer un sms de manière automatique. “Il faudrait un budget de 500 euros par mois pour faire fonctionner le système, précise Hélène Ruelle. Il faut aussi développer encore le service en intégrant les services de messageries instantanées ou Whatsapp. et puis nous voudrions renvoyer à un site internet afin que les personnes harceleuses soient sensibilisées. Avec le confinement, on s’aperçoit que le phénomène ne s’est pas arrêté, au contraire.”

Une fois le projet confié à une association plus habituée à gérer cette thématique du harcèlement de rue, une campagne de communication devra être déployée pour que les potentielles victimes connaissent ce numéro et aient aussi le réflexe de le donner.

Plus d’information sur le site internet Harcèlement de rue

V.Lh. – Photo: Numéro anti-relou

Partager l'article

12 août 2020 - 17h02
Modifié le 12 août 2020 - 17h02