Un deuxième service du CPAS d’Ixelles se croise les bras

A la suite du service Cap Emploi la semaine dernière, c’est au tour lundi du service de l’Action sociale du CPAS d’Ixelles d’être touché par un arrêt de travail, a indiqué Alain Happaerts, délégué permanent de la CSC Services publics. Le mouvement est amené à se durcir mardi.

Les travailleurs du service Cap Emploi du CPAS d’Ixelles avaient interrompu le travail le vendredi 22 novembre. Ils pointaient, mais ne travaillaient pas. Leur mouvement a pris fin jeudi dernier. Ils ont obtenu des garanties sur la réorganisation du travail à venir, et l’assurance que, quelle que soit la forme qu’elle prendra, l’emploi serait préservé.

Une réunion aura lieu avec le bourgmestre ce jeudi après-midi.

Le nombre de dossiers par agent, bien au-dessus de la moyenne

Les protestataires du service de l’Action sociale ont empêché lundi leurs collègues de prendre leurs postes. Aucun usager n’a en conséquence été reçu. Il ne s’agit pas encore à proprement parler d’une grève, précise Alain Happaerts. Les représentants syndicaux se sont réunis lundi matin avec les autorités du CPAS et de la commune, qui ont notamment mis en avant l’arrivée de chèques-repas en octobre et l’obtention prochaine du remboursement complet des frais de déplacements en train. “Ce sont des points qui étaient déjà connus des travailleurs, mais rien n’a été promis par rapport à la demande d’engagements immédiats portée par le personnel“, remarque Alain Happaerts. “Le nombre de dossiers par agent est bien au-dessus de la moyenne régionale.”

Le personnel demande aussi une revalorisation salariale des responsables de service et une réorganisation de l’accueil des usagers. Lors de l’assemblée générale qui s’est tenue à 13h00, les employés ont décidé de durcir le ton mardi. Le personnel du service de l’Action sociale prévoit de perturber d’autres services. “De manière générale, il y a des manques au niveau de la réorganisation des services“, commente Alain Happaerts. “Beaucoup de gens finissent par se démotiver et s’en vont. Il y a un turn-over important au CPAS d’Ixelles.”

Belga / Image: Marie-Noëlle Dinant, BX1

Partager l'article

03 décembre 2019 - 11h24