Un deuxième “mardi des Blouses blanches” organisé à Bruxelles

Le deuxième “Mardi des blouses blanches”, organisé par la CNE, mobilise le personnel soignant des hôpitaux en Wallonie et à Bruxelles où diverses actions sont menées. Le personnel soignant dénonce les conditions de travail.

Le secteur critique notamment le “raccourcissement de la durée de séjour et l’évolution technologique qui ont pour impact l’intensification du travail, la déshumanisation et une surcharge administrative, la destruction des solutions de fin de carrière, la recherche toujours plus grande de profit et la commercialisation de la santé“, la réduction des budgets, la réforme des hôpitaux et la pénurie de personnel infirmier.

Le 3 juin, une grève de 24 heures avait été organisée dans les hôpitaux publics bruxellois du réseau Iris. Le lendemain, la CNE organisait son premier “Mardi des blouses blanches” en Wallonie et à Bruxelles. Le 5 juin, c’était au tour du syndicat libéral de déposer un préavis de grève pour les hôpitaux privés bruxellois et enfin le Setca fermait la marche, le 6 juin, en déposant lui aussi un préavis de grève pour tous les hôpitaux de la zone Bruxelles-Hal-Vilvorde.

Pour se rendre compte de la situation, nous nous sommes rendus dans un service de chirurgie des cliniques Saint-Luc. Les infirmières et infirmiers travaillent en sous-effectif. Quatre de leurs collègues sont en burn-out.

Découvrez ci-dessous des images de l’action des “Blouses blanches” de ce mardi aux Cliniques universitaires de Saint-Luc. (Images : Nicolas Franchomme)

Rédaction avec Belga

• Reportage de Sabine Ringelheim et Nicolas Scheenaerts

Partager l'article

11 juin 2019 - 12h29