Découvrez   

Watermael-Boitsfort : un conseiller communal demande en urgence la rénovation de la piste cyclable de l’Avenue Delleur

Pendant le confinement, une piste cyclable a été dessiné sur l’axe routier à l’Avenue Delleur. Cette nouvelle piste cyclable provoque un rétrécissement de la route à une bande au lieu de deux. Un conseiller communal DéFI parle de favoriser la rénovation de l’ancienne piste cyclable

Rénover la piste cyclable existante de l’Avenue Delleur et rétablir la circulation sur deux bandes, voici la demande de Laurent Van Steensel, conseiller communal DéFI

L’incomprehension à Watermael-Boitsfort

Déconcerté, Laurent Van Steensel, conseiller communal DéFi à Watermael-Boitsfort partage son incompréhension: ” La qualité de vie des bruxellois exige de trouver un juste équilibre entre tous les usagers: piétons, cyclistes et automobilistes. Certaines voiries disposant déjà de pistes cyclables (certes, mal entretenues) ont été réduites à une seule bande créant des embouteillages conséquents aux heures de pointe. Par exemple, l’avenue Delleur a été rétrécie à une bande ce qui provoque un engorgement inapproprié.”

” Les aménagements de l’avenue Delleur entravent grandement la fluidité du trafic, (augmentant dès lors la pollution) alors que cette artère draîne un gros trafic de transit du Brabant wallon” souligne Laurent Van Steensel. Pour lui, la multiplication des pistes cyclables est une bonne chose, c’est la manière dont cela est fait qu’il déplore. ” Il faudrait un consensus général. Il faut sortir de cette politique dogmatique et culpabilisatrice du conducteur. Je me déplace habituellement à vélo mais parfois j’ai besoin de ma voiture. On devrait l’accepter.Créer des embouteillages ne va pas dissuader les gens de prendre leurs voitures. Il faudrait aller vers un vivre ensemble. Accepter que certains citoyens n’aient pas d’autres choix que de prendre leur voiture. Visons une transition de mobilité écologique et économique. Créer des nouvelles pistes cyclables sur des axes routiers au lieu de rénover des pistes cyclables existantes et plus sécures (sur le trottoir), ça n’a aucun sens” dit-il

Sur quel pied danser? 

Marie Noelle Stassart, Echevine de l’Urbanisme, des voiries et de la mobilité à Watermael-Boitsfort a un autre point de vue. Pour elle, il est en effet nécessaire de rénover la piste cyclable existante mais aussi garder la nouvelle. “ Le cycliste peut choisir entre rouler sur l’ancienne ou la nouvelle. Il est vrai que rouler à coté des voitures n’est pas très sécurisant mais il faut laisser place à la nouveauté afin que les mentalités changent comme au Pays-Bas ou à Copenhague.” explique l’Echevine. “Il faudrait un temps d’observation et cette nouvelle piste cyclable n’a pas fait énormément de dégâts au niveau de la circulation.” souligne Marie Noelle Stassart

Deux avis divergents. Bruxelles mobilité n’a quant à elle pas désiré commenter cette problématique.

Samia Er-Rami

Partager l'article

09 septembre 2020 - 18h20
Modifié le 10 septembre 2020 - 11h35