Des trottinettes électriques en free-float débarquent à Bruxelles

Elle vont d’abord voir le jour dans une zone limitée.

Une cinquantaine de trottinettes électriques seront bientôt mises à disposition du public à Bruxelles via l’application Troty. Celle-ci sera lancée le 29 juin prochain, d’abord dans une zone limitée qui s’étendra de la place Flagey au quartier Schuman et jusqu’à la Grand-place, sur les communes d’Ixelles, d’Etterbeek et de Bruxelles-Ville.

Chaque trajet coûtera un euro pour démarrer auquel s’ajouteront 15 cents par minute d’utilisation. Le montant de la course sera débité sur la carte de crédit renseignée via l’application.

Les trottinettes peuvent être déposées n’importe où dans le périmètre défini. Un cadenas automatique permettra de verrouiller l’engin depuis l’application. Par ailleurs, garer les trottinettes dans les bars et hôtels partenaires permettra de gagner des minutes gratuites. Les trottinettes montent à 25 km/heure et ont 30 km d’autonomie.

En une semaine, quelque 2.000 personnes se sont déjà inscrites. Il est prévu d’agrandir la flotte de 25 unités tous les 28 jours.

“On a décidé de grandir prudemment, quitte à essuyer quelques critiques”, explique Jean-Paul de Ville, chargé du développement de l’application pour la société belge Troty, qui est basée à Bruxelles. “C’est un bel accélérateur multimodal dans l’air du temps, qui vise à désengorger la capitale.

Ca facilite l’accessibilité au métro”, argue-t-il. Pour l’instant, il a été décidé de bloquer l’utilisation des trottinettes entre 22h00 et 05h00 du matin, étant donné le manque de visibilité, et ce même si elles sont équipées de phares.

► Un reportage d’Aurélie Vanwelde et Charles Carpreau

Partager l'article

22 juin 2018 - 18h01