Trafic des visas humanitaires: aucune anomalie décelée dans la comptabilité du CPAS de Ganshoren

Le contrôle interne lancé par le Conseil de l’Action sociale (CPAS) de la commune bruxelloise de Ganshoren n’a pas permis de constater la moindre irrégularité au niveau de la comptabilité, annonce, jeudi, le CPAS.

Ce contrôle interne avait été initié par mesure préventive après le déclenchement de l’enquête sur un trafic de visas humanitaires à l’encontre de Melikan Kucam, conseiller communal N-VA à Malines, mais également comptable au CPAS de Ganshoren.

L’absence d’irrégularité ne change rien au statut de M. Kucam au sein du CPAS où, dans l’attente des suites judiciaires dans le dossier visas humanitaires, le comptable a été suspendu provisoirement pour une période d’un mois. Le cas de Melikan Kucam sera à nouveau étudié par le CPAS le 17 février.

Belga

Partager l'article

24 janvier 2019 - 14h47