Découvrez   

Touring propose une alternative pour la mobilité dans le Bois de la Cambre

Alors que la tension est palpable entre la commune d’Uccle d’une part, et les communes d’Ixelles et de Bruxelles d’autre part, quant à la gestion de la mobilité dans le Bois de la Cambre, l’organisation Touring propose une alternative pour permettre une ouverture aux véhicules motorisés sur certains axes, seulement durant l’heure de pointe du matin.

Le bourgmestre d’Uccle, Boris Diliès (MR) a annoncé mardi qu’il était prêt à saisir la justice si la Ville de Bruxelles n’acceptait pas les propositions uccloises concernant la politique de mobilité dans le Bois de la Cambre. Depuis le déconfinement, la partie sud de cette forêt urbaine est fermée à la circulation (à l’exception des bus qui ne peuvent circuler qu’à 10 km/h lors de leur passage) et la Ville de Bruxelles souhaite que ce plan de circulation reste la base d’un futur test initié dès le 15 septembre, avec une circulation à double sens dans la partie nord et le seul passage du bus 41 autorisé dans la boucle sud, priorisée pour les piétons, cyclistes et autres usagers faibles.

La commune d’Uccle dénonce toutefois cette proposition, estimant que les rues uccloises sont saturées suite à un report de la circulation vers ces voiries locales des suites de la fermeture d’une grande partie du Bois de la Cambre.

Une solution pour le matin

Pour couper la poire en deux, l’organisation Touring demande ce jeudi un “partage équitable” de la mobilité dans le Bois de la Cambre, pour “éviter à tout prix le remplacement radical de la voiture par les piétons ou les cyclistes”. Touring pointe notamment que les heures de pointe en matinée sont celles durant lesquelles le trafic est plus important, et propose donc une alternative au plan bruxellois pour le créneau entre 7h00 et 9h30 du matin.

Touring demande que du lundi au vendredi inclus, que l’accès soit ouvert depuis la Drève de Lorraine vers l’avenue de Groenendael, l’avenue du Panorama et l’avenue de Diane. L’organisation demande également “une synchronisation intelligente” des feux de circulation sur les axes autour du Bois de la Cambre. “Cette solution permettrait de réserver tout l’espace de l’avenue de Boitsfort, de l’avenue de la Sapinière jusqu’au croisement de l’avenue de Laiterie et l’avenue de Flore à la mobilité active tout en garantissant une meilleure fluidité du trafic alentour du Bois, pendant l’heure de pointe du matin”, précise Touring.

Une rencontre est de nouveau prévue entre l’organisation et la Ville de Bruxelles d’ici début septembre.

Gr.I. – Photo : Belga/Paul-Henri Verlooy

Partager l'article

27 août 2020 - 11h46
Modifié le 27 août 2020 - 11h46