Découvrez   

Theo Francken connaissait les dangers d’un retour des Soudanais dans leur pays: une note le prouve

Une note confidentielle du CGRA (Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides), adressée à Theo Francken, confirme que le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration était au courant que le risque de traitement dégradant et inhumain à l’égard de certains réfugiés soudanais en cas de retour de ceux-ci dans leur pays était élevé.

Cette note, datée du 24 octobre dernier et révélée par nos confrère du Soir, confirme que Theo Francken connaissait les dangers en cas de renvoi au Soudan de certains réfugiés soudanais, qui ont fui leur pays pour la Belgique. Or, quatre expulsions vers le Soudan, au moins, ont eu lieu après cette date. Theo Francken aurait-il délibérément omis cette note ? Le secrétaire d’État ne souhaite pas réagir et renvoie vers l’Office des étrangers, qui affirme pour sa part ne pas avoir reçu cette note.

Lire aussi : Les risques encourus par les migrants soudanais avaient été pointés par le CGRA

Dans l’opposition, on se pose la question de la responsabilité de Theo Francken et du gouvernement fédéral. Certains vont jusqu’à demander des réponses du Premier ministre Charles Michel (MR) sur ce dossier délicat.

  • Reportage de Sabine Ringelheim et Morgane Van Hoobrouck.

Partager l'article

26 décembre 2017 - 15h22
Modifié le 27 décembre 2017 - 11h53