Découvrez   

Taxe kilométrique : Rudi Vervoort proposera bien un plan de concertation

Le ministre-président bruxellois n’entend pas remettre en cause le schéma de travail prévu par le gouvernement bruxellois dans le contexte de son projet Smart Move visant à terme l’instauration d’une taxe kilométrique intelligente.

C’est en tout cas ce qu’a souligné Rudi Vervoort après avoir été interrogé par les députés Christophe De Beukelaer (cdH), Pepijn Kennis (Agora) et Ingrid Parmentier (Ecolo) suite aux propos tenus par Paul Magnette.

Dans un entretien avec L’Echo, le président du PS a indiqué, il y a quelques jours, que, selon ses informations, le projet de taxe kilométrique n’entrerait en vigueur qu’en 2024, soit à la prochaine législature.

► Voir aussi notre dossier : Les déclarations de Magnette font réagir à Bruxelles

Le députés ont donc demandé à Rudi Vervoort de clarifier les choses.

Le ministre-président a répété que le comité de concertation réunissant les représentants des différents gouvernements du pays avait chargé le gouvernement bruxellois de lui proposer une structure de concertation. Une fois celle-ci validée, la concertation pourra démarrer, a-t-il encore ajouté.

A.V. avec Belga – Photo: Belga

Partager l'article

15 janvier 2021 - 14h15
Modifié le 15 janvier 2021 - 14h15