La Taverne du Passage en réorganisation judiciaire, 5 autres enseignes concernées

Nouveau coup de massue pour le secteur horeca bruxellois. Ce matin, l’Echo révèle le nom des six enseignes qui se tournent vers le tribunal de commerce pour se mettre à l’abri des créanciers. Les établissements concernés par la réorganisation judiciaire sont la Taverne du Passage (Galerie de la Reine), Vincent (rue des dominicains), La Rose blanche, l’Estaminet du Kelderke, ‘T Kelderke et la Brouette, situés sur la Grand-Place.

Si l’évènement n’est pas sans rappeler les faillites récentes d’une douzaine de restaurants à Bruxelles, une histoire n’est pas l’autre.

Interrogé par nos confrères de l’Echo, l’avocat des six restaurants évoque une démarche mûrement réfléchie, dont le but est de libérer l’horeca des “boulets du passé“.

Eric Boigelot fait référence à une actualité dommageable qui frappe le secteur depuis 2015. Lockdown, attentats de Bruxelles, piétonnier, tunnels en travaux… une conjoncture peu flatteuse pour certaines enseignes qui ont vu leurs chiffres chuter de façon vertigineuse en l’espace d’un an seulement.

A quelques jours des 90 ans de la Taverne du Passage, les responsables des établissements espèrent éviter la faillite et assurent que la situation est bien meilleure aujourd’hui qu’elle ne l’était en 2014, année de référence “normale” avant le passage à vide.

Mais le trou creusé en 2016 peine à se boucher, malgré un remboursement d’un million d’euros aux fournisseurs. “Nous avons un plan qui devrait s’étaler sur cinq ans, nous avons sollicité un délai de six mois et nous espérons obtenir des abattements intéressants“, confie l’avocat dans l’Echo.

  • Reportage de David COURIER et Lionel CALLEWAERT

C.L

Partager l'article

19 avril 2018 - 12h45