Le taux de disponibilité des bureaux est historiquement bas à Bruxelles, selon le bureau JLL

Tours de Bureaux - Rogier - BX1

Avec un chiffre de 7,9%, le taux de disponibilité des bureaux a été historiquement bas depuis 2001 à Bruxelles cette année, selon les données dévoilées mardi par le bureau de conseil en immobilier d’entreprise Jones Lang Lasalle (JLL).

Ce taux de disponibilité était encore de 8,2% fin 2017. Certains occupants ne trouvent plus une réponse positive à leur demande et la prise en occupation a dès lors été décevante, diminuant de 21% sur base annuelle, pour atteindre les 330.000 m².

Les entreprises représentent 73% du total mais sont en régression de 11%. “Les années à 600.000 m² sont loin derrière nous. Entre 300.000 et 400.000 m², c’est cela la nouvelle réalité à Bruxelles”, estime ainsi Jean-Philip Vroninks, directeur de JLL Belgique.

Voir aussi : Les grandes entreprises quittent de plus en plus les bureaux en Région bruxelloise (vidéo)

Les opérateurs de co-working ont en revanche connu une ascension “fulgurante” et presque doublé leur volume (qui est désormais de 19%). Une tendance que JLL qualifie de durable et non de “distraction passagère”. Les institutions internationales ont également contribué à la prise en occupation totale. Leur part est de 5%, contre 3% en moyenne, avec un volume en hausse de 16%, tandis que celle de l’Europe est de 10%.

Par contre, les administrations belges ont brillé par leur quasi absence du marché immobilier de bureaux à Bruxelles, constate Jones Lang Lasalle. Leur proportion dans la prise en occupation a ainsi chuté, passant de 26% en moyenne sur les cinq dernières années à seulement 12% en 2018. En volume, la baisse est même de 71%.

Avec Belga – Photo : illustration BX1

Partager l'article

11 décembre 2018 - 15h04