Serge Vilain va quitter finance.brussels : l’ex-SRIB cherche un nouveau président du comité de direction

Selon nos informations, une offre d’emploi au poste de président.e du comité de direction de finance.brussels, l’agence bruxelloise chargée d’aider les entreprises bruxelloises, a été publiée et confirme le prochain départ de Serge Vilain, âgé de 67 ans.

Retour en arrière : en mars 2017, l’ancienne SRIB (société régionale d’investissement de Bruxelles), devenue depuis lors finance.brussels, est pointée du doigt pour les rémunérations considérées comme généreuses de quatre de ses membres. Selon un audit mené par EY, les quatre membres de la direction, soit le président Serge Vilain (à la tête de l’agence régionale depuis plus de 27 ans), le directeur général Eddy Van Gelder, le vice-président Jean-Luc Vanraes et le directeur général adjoint Etienne Noël, se partageaient près d’un tiers de la masse salariale de la SRIB et de ses filiales, estimée au total à 3,6 millions d’euros.

Le président du comité de direction Serge Vilain, payé 292.000 euros brut par an, expliquait à l’époque que ce salaire était notamment dû à l’inflation et aux tarifs pratiqués dans les milieux de la finance.

Face au scandale provoqué par la révélation de ces salaires, le gouvernement bruxellois a pris en avril dernier des mesures afin de limiter les salaires des membres de la direction. Tout d’abord, le système à quatre directeurs a été supprimé pour ne garder qu’un directeur général et un adjoint, avec une rémunération qui ne peut plus dépasser 120.000 euros brut par an (avantages compris). Toutefois, Serge Vilain, président du comité de direction, a pu conserver son salaire actuel de 292.000 euros brut par an jusqu’à son départ à la retraite. Son successeur, par contre, touchera 120.000 euros brut par an.

Déjà une offre d’emploi

Et visiblement, ce successeur sera bientôt connu. En effet, selon nos informations, une offre d’emploi pour le poste de président.e du comité de direction de finance.brussels a été publiée sur le site de Robert Half pour dénicher l’homme ou la femme qui prendra la suite de Serge Vilain. Le sort de ce dernier sera scellé lors du prochain conseil d’administration, prévu le 9 juillet prochain. L’actuel président est d’ailleurs sous préavis depuis le mois de mai, selon une source interne. La procédure s’annonce toutefois longue : le départ de Serge Vilain était déjà annoncé du bout des lèvres en février dernier pour… les élections régionales de 2019.

Au moment d’écrire ces lignes, huit personnes ont déjà postulé pour ce poste qui propose, selon l’offre d’emploi, “une fonction enrichissante dans un environnement complexe”. Les postulants sont prévenus.

Gr.I. – Photo :

Partager l'article

13 juin 2018 - 16h03