Sécurité routière : un détecteur d’angle mort pour les vélos et les camions

Le dispositif “SofAlert”, qui avertit les cyclistes et les camionneurs via un signal sonore d’un risque d’angle mort, va être testé dans les prochaines semaines à Bruxelles. Le projet pilote, présenté mardi à la presse, est soutenu par la secrétaire d’Etat bruxelloise à la Sécurité routière, Bianca Debaets (CD&V).

Le projet SofAlert a été créé après le décès de la petite Sofie De Ridder, 12 ans, à Eppegem, à cause d’un angle mort. Ses parents et amis se sont engagés à faire en sorte que ce genre d’accident soit évité à l’avenir. “Si un seul enfant est sauvé, une famille ne devra pas subir le chagrin que nous avons ressenti et ce sera un succès“, a déclaré la mère de Sofie. Le dispositif a été développé par Detectin Traffic.

Un appareil installé sur le guidon du vélo, doté d’un capteur de son et de distance, détecte les véhicules se situant à moins d’un mètre et demi. L’alarme, qui fonctionne de manière indépendante, émet un bip lorsque cette limite est dépassée. En collaboration avec la start-up Effi-Drive, les camions seront également équipés. Le logiciel dans les camions sera relié à la technologie du vélo via bluetooth: tant les chauffeurs que les cyclistes seront dès lors avertis.

Pour la phase de test, tous les camions de Bruxelles Environnement seront équipés de la technologie ainsi que 25 vélos de l’école bruxelloise Maria Boodschap Lyceum. L’objectif est d’atteindre les 100 volontaires. Toute personne souhaitant participer peut s’inscrire via www.detectintraffic.com.

Belga

► Reportage de Marie-Noëlle Dinant et Thierry Duboquet

Partager l'article

16 avril 2019 - 16h23