Découvrez   

Secteurs impactés par les mesures : les syndicats demandent un moratoire immédiat sur les licenciements

Dans un communiqué en front commun, les organisations syndicales bruxelloises, la FGTB, la CGSLB et la CSC, “exigent un moratoire immédiat sur les licenciements dans les secteurs du tourisme, de l’horeca, de l’événementiel et de la culture“.

L’Etat doit exiger un moratoire sur tous les licenciements. Un travailleur au chômage ne doit rien coûter dans les secteurs les plus impactés, et nous parlons des secteurs de l’horeca, du tourisme, de l’événementiel, et nous avons une pensée pour tout le secteur culturel qui fait partie lui-aussi de cette famille au bord du précipice“, écrivent ainsi les syndicats en front commun.

Les organisations syndicales appellent aussi à sauver coûte que coûte les entreprises “qui étaient correctes en décembre 2019, et l’objectif est de garder au sein des entreprises le maximum de travailleurs“, écrivent-elles, “et donc l’Etat doit aller encore plus loin, quitte à prendre des parts de capital dans les entreprises du secteur, soit via des augmentations de capital souscrites par la collectivité, soit via des prêts subordonnés“.

De même, “les décideurs politiques bruxellois doivent arrêter de recevoir les partenaires sociaux séparément. Les lobbyistes sont dangereux pour la démocratie. La concertation sociale, seule, peut nous aider à dégager des solutions adéquates“, ajoutent les syndicats.

ArBr – Photo : Belga

Partager l'article

17 octobre 2020 - 15h52
Modifié le 17 octobre 2020 - 15h52