Schaerbeek veut appliquer la tolérance zéro contre la saleté

La commune, qui applique des amendes plus salées que la moyenne régionale, a doublé les effectifs de son équipe de verbalisation.

La cellule “Recherche et Verbalisation” de Schaerbeek est passé de 4 à 8 agents. Leur travail est de démasquer les auteurs de dépôts clandestins et les propriétaires de poubelles non conformes ou sorties au mauvais moment sur la voie publique. Les auteurs risquent une taxe de 180 euros par sac et 455 euros par mètre cube. Au total, pas moins de 19 tonnes de déchets sont ramassées chaque jour dans la commune.

“La cellule est renforcée. Elle est beaucoup plus dynamique. Ils sont beaucoup plus sur le terrain. Ils peuvent aussi en parallèle faire un vrai travail de pédagogie. Il ne s’agit pas seulement d’attraper un sac dans la rue et de le fouiller. On place aussi des caméras. Derrière tout ça, il y a des heures de recherche, de travail”, explique l’Echevine en charge de la propreté publique, Deborah Lorenzino (Défi).

En 2018, 78.000 interventions liées à la propreté ont eu lieu sur le territoire de Schaerbeek.

Reportage d’Aurélie VanweldeBéatrice Broutout et Ilias El Mahi

 

Partager l'article

05 mars 2019 - 12h59