Schaerbeek: la clôture du Cimetière multiconfessionnel n’a jamais été enlevée

Les autorités locales n’ont pas retiré le grillage qui sépare le cimetière multiconfessionnel de Bruxelles du reste du cimetière, comme elle l’ont promis en février dernier. C’est ce que rapporte ce jeudi La Capitale.

A l’époque, la décision de Schaerbeek d’installer une séparation avait suscité une importante polémique. Une pétition dénonçant une sorte «d’aparteid» avait récolté près de 5.000 signatures, tandis que certains élus condamnaient également cette décision. La commune avait expliqué l’installation de la clôture par le fait que le cimetière multiconfessionnel et celui de Schaerbeek allaient devenir deux entités autonomes.  Les raisons présentées étaient à la fois pratiques et sécuritaires.

Des arguments que le directeur du cimetière multiconfessionnel avait lui-même fortement critiqués. Finalement, face à la polémique, les autorités schaerbeekoises avaient annoncé en février dernier que le grillage problématique serait retiré. Or près de huit mois plus tard, les deux cimetières sont toujours séparés par une clôture, constate La Capitale. “La clôture du cimetière de Schaerbeek est toujours là”, indique le quotidien, sur son site Internet.

J. Th.

 

Partager l'article

13 septembre 2018 - 16h26