Découvrez   

Scandale Veviba: les bouchers indépendants sont-ils concernés ?

A la suite de perquisitions menées la semaine dernière sur le site de Veviba à Bastogne, des infractions ont été constatées dans un abattoir, un atelier de découpe et un surgélateur industriel.

Après l’annonce du groupe Delhaize de suspendre sa collaboration avec Veviba, Colruyt a également assuré jeudi que les produits provenant de la salle de découpe de l’entreprise de Bastogne seront retirés de la vente.

Selon l’enseigne, 90% de la viande vendue dans ses rayons est livrée en carcasse, découpée et traitée par des bouchers chevronnés au sein du groupe. “Cette viande n’est donc pas concernée et nous pouvons en garantir la traçabilité“, indique Colruyt.

Mercredi, le ministre fédéral de l’Agriculture Denis Ducarme et l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) ont décidé de procéder au retrait des agréments de l’entreprise VEVIBA de Bastogne. Leur décision fait suite à une perquisition menée par un juge d’instruction, la semaine dernière, sur le site de Veviba, dans un abattoir, un atelier de découpe et un surgélateur industriel.

Les infractions constatées à cette occasion concernent la falsification de renseignements sur la date de congélation de la viande et une non-conformité de plus de 50% des produits contrôlés.

Les bouchers indépendants ne sont pas concernés

Les bouchers indépendants ne sont pas concernés par le scandale, indique la Fédération nationale des bouchers, charcutiers et traiteurs de Belgique: “Les bouchers indépendants achètent les carcasses fraîches. Ils découpent eux-mêmes la viande et se charge de l’entreposer. Ils n’ont strictement rien avoir avec le groupe industriel Veviba.

Belga et Rédaction

Partager l'article

08 mars 2018 - 16h37
Modifié le 11 mars 2018 - 12h00