“Sale macaque”, un homme se fait insulter dans le tram et filme la scène

Encore un sale macaque, je n’en peux plus de ces nègres partout“, c’est par ces mots que Landry Kalla a été accueilli dans le tram 7 par un navetteur mercredi 13 mars au soir. Il a porté plainte auprès de la Stib.

Landry Kalla s’est longuement exprimé au sujet de son agression sur Facebook. Après une rencontre littéraire à laquelle il assistait à Uccle ce mercredi 13 mars, il monte dans le tram 7 à Churchill en direction du Heysel. Il est alors accueilli par un navetteur: “Il a commencé à me dévisager et à dire “encore un sale macaque; je n’en peux plus de ces nègres partout”… J’étais assez incrédule, au début”. 

Les insultes racistes se poursuivent, “j’ai donc commencé à lui demander ce que je lui avais fait pour mériter de telles insultes, poursuit l’homme dans son témoignage”. “Il m’a répondu que si j’osais encore lui répondre, qu’il me casserait la gueule, qu’il me foutrait des “pêches” et que je devais regarder devant moi sans oser lui répondre”.

Hier soir, je revenais d'une rencontre littéraire avec le journaliste et écrivain brésilien Fernando Molica à la…

Publiée par Landry Kalla sur Jeudi 14 mars 2019

Face à une telle violence, Landry Kalla filme la scène pour “avoir des preuves de ce qu’il disait au cas où les choses se corseraient et surtout pouvoir le dénoncer sur les réseaux sociaux après coup”. La vidéo prend fin au moment où Landry Kalla se dirige vers la cabine du chauffeur de tram pour dénoncer son agresseur. “Il m’a poussé à plusieurs reprises contre la porte du tram, a continué à me traiter de tous les noms (macaque, sale singe, etc…) alors que le conducteur de la STIB, que je venais d’interpeller, était sorti pour tenter de nous séparer”, poursuit-il sur Facebook.

La scène durera encore de longues minutes. Le conducteur, ne parvenant pas à apaiser la tension, a proposé à Landry Kalla de se réfugier dans la cabine avant. C’est en premier ce conducteur qui est remercié dans ce témoignage, “pour son sang-froid et de son professionnalisme. Je ne sais pas ce qu’il se serait passé s’il n’était pas intervenu“. Il regrette également qu’aucun témoin de la scène ne soit intervenu.

Landry Kalla a rédigé une plainte sur le site de la Stib.

La Rédaction en ligne

Partager l'article

17 mars 2019 - 15h50