Saint-Josse s’accorde avec les syndicats pour la semaine des quatre jours pour les 55 +

Les autorités communales de Saint-Josse et les organisations syndicales CGSP, SLFP et CSC ont signé ce mardi un protocole d’accord permettant à l’ensemble du personnel communal âgé de plus de 55 ans de bénéficier d’un régime de travail de quatre jour par semaines, sur base volontaire, avec maintien du salaire à temps plein.

La mesure est appelée à entrer en vigueur le 1er janvier prochain. Afin d’assurer la continuité du service et de permettre aux jeunes d’accéder à l’emploi, une embauche compensatoire est prévue, prioritairement par contrat à durée indéterminée. La procédure se veut simple et rapide. L’agent communal peut introduire une demande au collège des bourgmestre et échevins qui statue en veillant à la continuité du service concerné. Tant le calcul des pécules et des primes de fin d’année que celui du droit à la pension se feront sur base d’un emploi à temps plein.

Actuellement, 130 personnes sont concernées par cette nouvelle mesure, soit 20% des effectifs. L’embauche compensatoire pourrait être réalisées à hauteur de 20 à 24 Equivalents Temps Plein (ETP). La commune y consacrera un budget total annuel de 900.000 euros dès 2020. Aux yeux du bourgmestre Emir Kir (PS), “la mesure veille à allier le bien-être des travailleurs, la qualité du travail et la solidarité entre les générations de travailleurs“.

Belga 

Partager l'article

05 novembre 2019 - 16h30