Rudi Vervoort : “Il n’y aura pas de nouveaux impôts pour les Bruxellois”

Rudi Vervoort (PS), ministre-président de la Région bruxelloise, a répondu aux questions de Jean-Jacques Deleeuw dans L’Interview, ce jeudi sur BX1.

Le ministre-président est d’abord revenu sur le casting de son gouvernement PS-Ecolo-DéFI-Groen-sp.a-Open VLD : « Nous souhaitions la majorité la plus progressiste possible. L’électeur bruxellois nous en a donné la possibilité ». Pourtant, ce gouvernement ne sera pas paritaire et compte 3 femmes pour 5 hommes. « C’est dommage de ne pas parvenir à un gouvernement paritaire. Mais ce n’est pas au PS ou à Ecolo de poser la question. C’était peut-être plus complexe dans les autres partis politiques », répond-il.

Ce nouvel exécutif sera-t-il différent de celui de la précédente législature, toujours mené par Rudi Vervoort ? « Il y aura des politiques de continuité, et il y aura des éléments de changement d’orientation, selon les partenaires de cette majorité. On a une majorité qui défend le principe d’une transition écologique, socialement acceptable. » Bref, « il n’y a pas de rupture par rapport à la majorité précédente, nous continuons les grands projets annoncés lors de la précédente législature ».

« Des mesures plus radicales contre les chauffards »

Le ministre-président bruxellois précise également les grandes lignes de l’accord de gouvernement obtenu dans la nuit de mardi à mercredi entre les six partenaires de la majorité. « Nous voulons donner un signal fort en matière de logement, ce sera une de nos priorités. Nous n’allons évidemment pas créer 15.000 logements sociaux, mais nous allons chercher des solutions pour 15.000 ménages grâce à divers mécanismes », explique-t-il. Avant d’évoquer le point qui a longtemps fait débat : la zone 30 généralisée. « Nous allons adapter les voiries via un plan régional. Nous allons aussi multiplier les contrôles, et prendre des mesures plus radicales à l’encontre des chauffards qui font des rodéos dans certains quartiers ».

Comment ces mesures vont-elles toutefois être financées ? L’accord de gouvernement ne donne en effet que peu de précisions à ce sujet. « Nous avons budgétisé les mesures, il n’y aura pas de nouveaux impôts pour les Bruxellois », affirme Rudi Vervoort.

L’accord de gouvernement, le nouveau casting, les critiques, le départ de Nadia El Yousfi, le rôle de Laurette Onkelinx… : découvrez l’intégralité de L’Interview de Rudi Vervoort dans notre replay.

Jusqu’au 19 juillet, retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 18h15 sur BX1.   

Partager l'article

18 juillet 2019 - 18h58