Réunion des pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU à Bruxelles

Les ministres des Affaires étrangères des membres européens du Conseil de sécurité des Nations unies se sont réunis pour la première fois à Bruxelles lundi après-midi, à l’initiative de Didier Reynders. La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini était également présente. 

Depuis le 1er janvier, la Belgique siège au Conseil de sécurité des Nations unies aux côtés de la Pologne, de l’Allemagne et des membres permanents, la France ainsi que le Royaume-Uni. Lundi, les responsables politiques ont insisté sur l’importance du multilatéralisme, actuellement sous pression en raison de la progression du nationalisme et du populisme. Ils ont également répété leur attachement aux valeurs européennes, notamment la protection de l’Etat de droit, la démocratie et les Droits de l’homme.

A la suite du Conseil de sécurité consacré à la situation au Venezuela le week-end dernier, ses membres européens se sont exprimés d’une seule voix. Cette unanimité réjouit Federica Mogherini. “Quand je suis arrivée à Bruxelles, on m’a avertie de ne pas toucher au Conseil de sécurité: c’est pour les États membres“, a-t-elle déclaré. “Entre-temps, il est devenu évident que le niveau européen peut donner une dimension supplémentaire aux États membres qui y siègent.” Les ministres ont également évoqué le dossier de l’accord nucléaire avec l’Iran.

Le ministre allemand Heiko Maas a confirmé que le système européen visant à contourner les sanctions économiques américaines sera mis en place rapidement. Il souhaite maintenir l’accord avec l’Iran dans l’intérêt de la sécurité européenne. L’Iran et le Moyen-Orient en général seront d’ailleurs au centre d’une conférence que la Pologne souhaite organiser avec les États-Unis à la mi-février.

Didier Reynders a confirmé qu’il ne se rendrait pas à Varsovie mais qu’une délégation belge serait présente.

Source/Image: Belga

Partager l'article

28 janvier 2019 - 17h15