Découvrez   

Rénovation du Tunnel Léopold II : le contrat est signé

Le tunnel Léopold II sera rénové dès mai prochain. Le contrat de rénovation vient d’être confié à un consortium. Le consortium devra aussi assurer la maintenant du tunnel pour les 25 années à venir. Les travaux débuteront en mai prochain et devraient durer trois ans et demi. 

C’est à la suite de tournées d’inspection en 2015 et 2016 que la nécessité d’une rénovation en profondeur du tunnel est apparue. Tant l’étanchéité, la voirie que l’électromécanique doivent être rénovées. L’amiante présent dans certains joints et peintures doit également être enlevé.

“Après les travaux dans les tunnels Stéphanie, Montgomery, Rogier, Trône, Porte de Namur, Porte de Hal et Reyers, nous entamons, à présent, une nouvelle étape importante dans la réalisation de notre programme de rénovation”, déclare le Ministre de la Mobilité, Pascal Smet.

Par ailleurs, toutes les issues de secours seront rénovées et 17 nouvelles issues de secours seront construites, conformément aux prescriptions de sécurité européennes. Enfin, le tunnel bénéficiera également d’un nouveau look : tant l’éclairage que la scénographie seront rénovés en profondeur.

Un budget conséquent pour la Région

La rénovation du tunnel Léopold II s’accompagnera d’un contrat d’entretien. Sur son site, le Ministre de la Mobilité précise : “le contrat représente 462.6 millions d’euros pour les 28 années à venir dont 264.7 millions d’euros pour la rénovation, 13.1 millions d’euros pour les frais d’entretien pendant les travaux (l’entretien étant transféré dès le début du chantier) et 4.5 millions d’euros pour le financement. Par ailleurs, une somme de 180.3 millions d’euros est prévue pour la phase d’entretien de 25 ans. Une somme de 31 millions d’euros du cout de la rénovation a été retenue et sera payée de manière échelonnée pendant la durée du contrat, ce qui représente une garantie supplémentaire pour les pouvoirs publics quant au respect du contrat“.

Quel impact sur la mobilité ?

A ce stade pas encore de précision. Sur son site, Pascal Smet, le Ministre de la Mobilité annonce des mesures d’accompagnement. Il faut dire que le tunnel brasse quelques 40 000 conducteurs par jour. Avec ses 2,5 kilomètres de route, il est aussi le plus long de la capitale.

Afin de limiter au maximum l’impact sur la circulation de transit, le tunnel ne peut être fermé totalement à la circulation que pendant les mois de juillet et août et les nuits du dimanche au jeudi pendant l’année pour réaliser les travaux. En journée et les nuits de vendredi et samedi, le tunnel restera ouvert à la circulation sauf pendant l’été donc“, déclare le Ministre de la Mobilité, Pascal Smet.

Les premiers travaux de désamiantage devraient débuter en mai prochain. La fermeture du tunnel ne devrait pas avoir lieu avec cet été.

  • Duplex de Marie-Noëlle Dinant et Thierry Dubocquet

 

Partager l'article

24 janvier 2018 - 09h44
Modifié le 24 janvier 2018 - 17h28