Remplacement des F-16: les candidats doivent remettre leurs offres aujourd’hui

Le gouvernement belge connaîtra ce mercredi les “meilleures offres finales” des agences représentant le F-35 américain et l’Eurofighter européen pour succéder aux F-16 belges vieillissants.

La France a confirmé qu’elle ne répondrait pas à l’appel d’offres lancé en mars dernier par le ministère belge de la Défense pour 34 nouveaux avions de combat, un marché d’État à État d’un montant initial de 3,6 milliards d’euros. Paris estime qu’elle a plus à proposer que ce qui était exprimé explicitement dans l’appel d’offre, trop limité, et avance l’idée d’un “partenariat approfondi et structurant”, dans le cadre d’une relance de l’Europe de la défense.

L’avion de combat français, le Rafale, est en compétition avec le F-35 de l’Américain Lockheed Martin, présenté comme le favori, et le Typhoon du consortium européen Eurofighter. Les trois candidats font miroiter d’importantes retombées économiques pour la Belgique en cas de choix de leur appareil.

Le gouvernement fédéral devrait trancher vers la mi-2018.

 

 

Partager l'article

14 février 2018 - 09h04