Le rassemblement pour le climat devant le cabinet du Premier ministre reporté à janvier

Le rassemblement pour la justice climatique et sociale qui devait avoir lieu dimanche devant le 16 rue de la Loi à l’appel de collectifs citoyens est reporté au mois de janvier, indiquent les organisateurs mercredi soir, sans préciser de date.

 

Plus tôt dans la journée, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close ont interdit toute manifestation dimanche sur l’ensemble du territoire de la capitale. Plusieurs associations de droite et d’extrême droite flamandes avaient appelé à manifester contre le pacte de l’ONU sur les migrations, formellement approuvé lundi à Marrakech.

Cette interdiction de manifester n’affaiblit pas notre détermination à continuer à agir. Le rassemblement est postposé au mois de janvier“, affirment les collectifs citoyens à l’origine de l’appel au rassemblement pour le climat. “Nous souhaitons nous coordonner avec d’autres pour annoncer une date précise au plus vite afin de rassembler un maximum de monde“, ajoutent-ils.

L’action, qui se voulait pacifiste, était organisée par Act For Climate Justice, 350.org Belgium, Réseau ADES, Tout Autre Chose et Hart Boven Hard, avec le soutien de Greenpeace Belgium et Climate Express. Pour ces associations, “il y a urgence et les responsables politiques au gouvernement ne sont pas à la hauteur. Charles Michel annonce que le climat fera partie de ses priorités? Nous y voyons surtout un effet d’annonce! Ce qui compte ce sont les actes et dans ce domaine la Belgique ne fait rien et se retranche derrière des excuses institutionnelles pour justifier sa paralysie“.

Avec Belga – Photo : Belga/Nicolas Matterlinck 

Partager l'article

13 décembre 2018 - 09h04