Découvrez   

Rapatriements : des mineurs belgo-marocains toujours privés de leur famille

Même si des rapatriements de Belgo-marocains ont eu lieu début du mois de mai, la plate-forme des Belgo-marocains coincés au Maroc dénoncent des situations problématiques de mineurs d’âge.

Pour rappel, un accord est intervenu entre la Belgique et le Maroc pour rapatrier les personnes ayant la double nationalité. Pour cela, elles doivent remplir certaines conditions. Elles peuvent rentrer en Belgique pour des raisons de santé, familiales ou professionnelles.

Selon la plate-forme des dossiers de mineurs ont été refusés. La plate-forme aurait reçu 148 dossiers et elle en a transmis une partie à Bernard De Vos, le délégué général aux droits de l’enfant. “J’ai effectivement reçu certainement une centaine de dossiers, explique Bernard De Vos. J’ai des mineurs seuls au Maroc, dès avec un parent ici et un autre au Maroc, des familles avec un parent et un mineur au Maroc et un parent et l’autre partie de la fratrie ici… Nous n’avons jamais eu affaire à une telle situation. Avec mon équipe, nous allons les examiner.”

Bernard De Vos a eu un contact direct avec le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin (MR). Pour le moment, ce dernier ne souhaite pas faire de commentaires mais a promis au délégué général aux droits de l’enfant d’étudier à nouveau les dossiers.

En pratique, la Belgique reçoit les dossiers et les transmet ensuite au Maroc qui décide si la personne peut être rapatriée. La question est de savoir si la Belgique a bien transmis tous les dossiers et s’ils étaient complets.

Pour le moment, la plate-forme et les familles se disent prêtes à porter plainte contre l’Etat belge pour violation de leurs droits et le non-respect des directives émises. 84 dossiers sont déjà constitués.

Vanessa Lhuillier – Photo: Belga

Partager l'article

05 mai 2020 - 15h21
Modifié le 05 mai 2020 - 15h21