Rail: le syndicat SACT soutient la grève des 10 et 11 juillet

Le Syndicat autonome des conducteurs de train (SACT) soutiendra l’action de grève menée par le Syndicat indépendant pour cheminots (SIC) pour la période du 10 juillet à partir de 03h00 du matin jusqu’au 12 juillet à 03h00, a-t-il annoncé jeudi dans un courrier envoyé à ses affiliés.

Le Syndicat autonome des conducteurs de train (SACT) avait déposé le 28 juin dernier un préavis de grève pour la période du 12 juillet à 3h00 au 14 juillet à la même heure. Celui-ci a été refusé par HR-Rail, a annoncé mercredi l’employeur juridique des chemins de fer. HR-Rail a par contre accepté un autre préavis de grève, déposé par le Syndicat indépendant pour cheminots (SIC), pour la période du 10 juillet à partir de 03h00 du matin jusqu’au 12 juillet à 03h00.

Le SACT, qui qualifie de “très discutable” le refus de son préavis de grève, a décidé de se joindre à cette action. “Il faut tout mettre en oeuvre pour contraindre les organisations représentatives (CGSP, CSC et SLFP, qui ne participent pas à cette grève, NDLR) à ne pas signer cette pseudo revalorisation”, conclut le SACT. Les deux syndicats réclament un report du dossier ‘revalorisation du personnel de conduite’ prévu à l’ordre du jour de la Commission Paritaire Nationale le 11 juillet. Le SIC avance de son côté trois revendications. Tout d’abord, le syndicat réclame une révision du chapitre “augmentation de la productivité”.

Il veut ensuite “des engagements précis quant à l’humanisation des prestations et aux fins de carrière” et demande enfin de “revoir les modalités financières pour une revalorisation équitable du personnel de la filière conduite des trains”. La CGSP-Cheminots, à l’origine de la dernière grève en date, a toutefois annoncé qu’elle ne soutenait pas les actions du SIC et du SACT, même si elle ne signera pas la proposition de la direction.

“Le secrétariat national vient de fixer un bureau national le vendredi 13 juillet à 10h30 avec comme ordre du jour principal le dossier de la filière conduite”, a indiqué le syndicat socialiste mercredi sur sa page Facebook. De son côté, le SLFP a dénoncé “des campagnes de désinformation, en particulier sur l’effort de productivité demandé par la direction aux conducteurs.” La SNCB a indiqué mercredi que le service minimum serait en application les mardi 10 et mercredi 11 juillet.

BELGA

Partager l'article

05 juillet 2018 - 11h46