Quatre “gilets jaunes” comparaissent vendredi devant le tribunal de Bruxelles

Quatre personnes associées au mouvement des “gilets jaunes” comparaitront vendredi devant le tribunal correctionnel (francophone) de Bruxelles. Trois d’entre elles sont suspectées d’être impliquées dans les échauffourée qui ont émaillé la première grande manifestation des “gilets jaunes” dans la capitale le 30 novembre. Un homme interpellé le 8 décembre dans le cadre d’un deuxième rassemblement des “gilets jaunes” à Bruxelles doit aussi comparaitre vendredi.

Le 30 novembre, environ 500 activistes, rassemblés dans le cadre du mouvement des “gilets jaunes” contre la baisse du pouvoir d’achat, avaient manifesté dans le centre de Bruxelles. Cette manifestation avait donné lieu à quelques scènes violentes, lors desquelles deux véhicules de police avaient notamment été incendiés et renversés. Des dizaines de manifestants avaient été interpellés, 5 d’entre eux étant judiciairement arrêtés.

Parmi eux, F.E. est suspecté de rébellion et coups et blessures volontaires infligées à un agent de police. Il fait l’objet d’une procédure de comparution immédiate et doit se présenter au tribunal correctionnel vendredi.

Quelques jours après la manifestation, deux autres fauteurs de troubles présumés avaient été interpellés : S.B. (né en 1974) et T.V. (né en 1993), tous deux soupçonnés d’avoir jeté des pierres en direction de la police. Ils sont cités à comparaitre vendredi.

Dans le cadre de la deuxième manifestation des gilets jaunes à Bruxelles, le 8 décembre, un total de 450 arrestations administratives et 10 arrestations judiciaires avaient eu lieu. Deux personnes avaient été mises à disposition du parquet, dont l’une pour avoir jeté des pierres vers la police. Cette personne doit aussi comparaitre ce vendredi.

Avec Belga – Photo : Belga/Eric Lalmand

Partager l'article

03 janvier 2019 - 16h54