La qualité de l’air jugée préoccupante dans la majorité des écoles primaires

La qualité de l’air est jugée préoccupante dans 60% des écoles primaires en Belgique. C’est ce qu’il ressort d’une étude menée notamment par Greenpeace.

Greenpeace a mené une enquête basée sur la participation de 222 écoles à travers le pays (une trentaine à Bruxelles). Dans près de 60 % des écoles, la concentration en dioxyde d’azote est excessive.

Le trafic automobile en cause

Des capteurs ont été installés dans les écoles et sans surprise le trafic automobile génère de la pollution jusque dans les cours de récréation. “Il faut absolument mettre en place des mesures urgentes” s’exclame Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace. L’ONG demande d’abord de d’agir au niveau local et d’imposer par exemple des rues sans voitures dans les rues dans lesquelles on retrouve les écoles.

  • Reportage de Jean-Christophe Pesesse et Marjorie Fellinger

Partager l'article

14 mars 2018 - 13h05