Le PS bruxellois dévoile son programme pour les élections régionales de mai 2019

Laurette Onkelinx discours du 1er Mai à la Maison du peuple de Saint-Gilles - BX1

À cinq mois des prochaines échéances électorales, la section bruxelloise du Parti Socialiste a bouclé son programme et en dévoile les grandes lignes dans Le Soir.

Si les listes devraient être dévoilées après le congrès du PS, prévu le 10 février prochain, la Fédération bruxelloise du PS, présidée par Laurette Onkelinx, a déjà dévoilé dans les colonnes du Soir les grandes lignes du programme régional du parti pour les élections de mai 2019. Ce programme de près de 200 pages est actuellement soumis aux sections locales.

Les grandes lignes de ce programme se résument à la lutte contre les inégalités et la transformation de Bruxelles en une ville durable. Le PS bruxellois propose notamment des mesures pour promouvoir le gaz naturel compressé (CNG) ou liquéfié (LNG) pour les voitures, ainsi que le déploiement de l’électrique. Le parti souhaite également décréter la fin du chauffage au mazout en 2020, en passant notamment par une aide financière pour permettre le remplacement de ces installations encore en place dans bon nombre de foyers. Le PS souhaite également garantir “un droit d’accès à l’énergie pour tous”.

Zone 30 et plus de métros

Concernant la mobilité, le PS veut augmenter le nombre de zones apaisées et généraliser une zone 30 sur l’ensemble du territoire bruxellois, à l’exception des tunnels et des grands axes. Il souhaite augmenter les fréquences des transports en commun et étendre les horaires des métros jusque 3h00 du matin, d’abord en test, puis le week-end. Il évoque également la possibilité de créer un métro desservant Berchem-Sainte-Agathe voire Grand-Bigard. Le groupe socialiste souhaite également mettre en place plus de pistes cyclables et garantir une offre de voitures partagées sur tout le territoire régional.

Au niveau social, le PS compte poursuivre son objectif de plein-emploi pour les Bruxellois. Il veut notamment élargir la Garantie Emploi pour tous, soit permettre à tout chercheur d’emploi de longue durée d’avoir un emploi au terme de 12 mois de recherche. Le groupe socialiste veut également étendre la gratuité des transports en commun aux 12-18 ans et tendre vers la gratuité dans l’enseignement.

Enfin, concernant le logement, le PS aimerait atteindre 15% de logements à finalité sociale dans chaque commune, mais aussi de réduire les délais de permis pour la construction de logements publics et sociaux.

Gr.I. – Photo : Belga

Partager l'article

26 décembre 2018 - 09h03