Prolongation du métro vers Grand-Bigard : Els Ampe et Pascal Smet disent oui, Dilbeek s’y oppose

Alors que le débat sur la construction du métro 3 prend un nouveau tournant politique, le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) a relancé ce mardi dans le quotidien De Standaard, l’idée d’une prolongation du métro 1 jusqu’à Grand-Bigard, sur le territoire de la commune de Dilbeek.

Dans un entretien au quotidien flamand De Standaard, Pascal Smet est revenu sur l’idée de prolonger le métro vers l’ouest de la Région bruxelloise, pour favoriser ainsi la mobilité douce dans les quartiers de Koekelberg, Ganshoren et Berchem-Sainte-Agathe. “Dans le passé, on parlait toujours de prolonger le tunnel Léopold II”, explique le ministre bruxellois de la Mobilité. “Mais finalement, on pourrait aspirer toutes ces voitures hors de la ville avec un nouveau métro jusqu’à Grand-Bigard”.

L’idée serait ainsi de prolonger la ligne 1 du métro pour l’emmener via Osseghem, Karreveld, la basilique de Koekelberg, Ganshoren, Berchem-Sainte-Agathe, jusqu’au parking du Brussels Kart à Grand-Bigard. Un parking de dissuasion pourrait ainsi être construit près de ce nouveau terminus.

“Réduire la pression automobile”

Toutefois, la commune de Dilbeek crie son opposition quant à ce projet. L’échevin de la mobilité à Dilbeek, Stijn Quaghebeur (N-VA), explique ainsi à Ring TV que cette prolongation du métro “n’est pas une bonne idée”. “Le trafic automobile arrivera alors à Dilbeek. Vous serez dans les files sur la E40 jusqu’à la frontière de la Région bruxelloise et vous devrez ensuite opérer un changement radical en prenant les transports. Je ne pense pas que beaucoup de gens feront ce choix”, affirme-t-il. Il demande plutôt une augmentation de la fréquence des transports en commun déjà existants. “C’est une solution beaucoup moins chère, selon moi, et qui apportera de nombreux avantages à court terme”.

La députée bruxellois Els Ampe (Open Vld), qui défend l’idée de prolonger les métros bruxellois, déclare pour sa part “incompréhensible” l’opposition de la commune de Dilbeek. “Cela ne peut pas empêcher le ministre bruxellois de la Mobilité de planifier une extension du métro sur notre territoire”, explique-t-elle par voie de communiqué. “Seul un métro en-dessous de l’Avenue Charles Quint réduira la pression automobile à Berchem Sainte-Agathe, Ganshoren, Koekelberg, Molenbeek et dans le Pentagone”, défend-elle. Avant d’ajouter, sur l’ensemble des propositions de prolongation du métro : “Vu l’importance des questions climatiques et de la pureté de l’air, j’appelle tous les partis à arrêter leur opposition contre l’extension du métro. Il est impossible d’être pour un air plus pur et en même temps se positionner contre l’extension du métro”.

Gr.I. – Photo : illustration Belga

Partager l'article

22 janvier 2019 - 17h33