Le professeur de la VUB condamné à mort en Iran s’est fait opérer en urgence

Le scientifique iranien et professeur invité à la Vrije Universiteit Brussel (VUB), Ahmadreza Djalali, a subi une opération d’urgence lundi 19 novembre pour une hernie inguinale, a indiqué vendredi son collègue et médecin urgentiste Gerlant Van Berlaer. Après l’opération, le condamné à mort a immédiatement été ramené en prison.

Ahmadreza Djalali et son entourage demandent depuis longtemps que le scientifique iranien reçoive des soins médicaux. Après plusieurs grèves de la faim, son état physique s’est sévèrement affaibli.

Lundi dernier, il a été opéré d’urgence pour une hernie inguinale. Lors de son hospitalisation, il n’a pu avoir aucun contact avec le monde extérieur et était placé sous une surveillance constante.

“Il avait l’air très faible et je l’entendais à peine. Chaque mouvement lui fait mal mais il préfère tout de même être en prison qu’à l’hôpital où il avait les pieds et mains liés constamment au lit, même juste après l’opération. Il ne pouvait pas téléphoner, ne pouvait voir ou parler à personne. Il était à peine autorisé à aller aux toilettes”, raconte Dr Van Berlaer, qui a eu une conversation téléphonique avec M. Djalali.

Le chirurgien qui a opéré le professeur invité de la VUB souhaiterait assurer un suivi de l’opération samedi mais selon M. Van Berlaer, il y a très peu de chances que l’Iranien soit autorisé à quitter la prison. “L’Iran continue de violer à maintes reprises les droits humains fondamentaux. Nous appelons nos ministres à rappeler leurs homologues iraniens à l’ordre.”

Belga

►Lire aussi : Iran: le professeur de la VUB condamné à la peine de mort est très amaigri et méconnaissable
►Lire aussi : Condamné à mort en Iran, le professeur de la VUB Djalali se voit refuser l’aide médicale dont il a besoin

 

Partager l'article

23 novembre 2018 - 14h01