Le procès d’un émeutier de la Bourse reporté au mois de juin

L’homme de 34 ans, identifié grâce à des images de caméras de surveillance, aurait brisé la vitre d’un magasin de meubles. Le commerce avait ensuite été pillé.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a reporté mardi au 5 juin le procès d’un homme de 34 ans qui aurait été impliqué dans les émeutes survenues à la Bourse le 11 novembre.

Le 11 novembre 2017, des rixes avaient éclaté dans le centre de Bruxelles, où de nombreuses personnes s’étaient rassemblées après la qualification de l’équipe nationale du Maroc à la prochaine Coupe du Monde de football. Les faits avaient impliqué quelque 300 personnes et fait 23 blessés, dont 22 policiers. Des voitures avaient été incendiées et des magasins pillés. Douze individus majeurs et six mineurs avaient été interpellés dans le cadre de ces émeutes.

L’un d’eux, M.T., 34 ans, a été présenté devant un juge d’instruction qui l’a placé sous mandat d’arrêt. D’après le parquet, l’homme, identifié grâce à des images de caméras de surveillance, aurait brisé la vitre d’un magasin de meubles. Le commerce avait ensuite été pillé.

M.T., qui a entre-temps été libéré sous conditions par la chambre du conseil, a comparu mardi devant le tribunal correctionnel. Son avocat a demandé à voir les images des caméras de surveillance lors de l’audience.

Le tribunal a accepté cette requête et reporté le dossier au 5 juin. Selon le parquet, le prévenu a des antécédents judiciaires, notamment pour vols avec effraction et vols avec violence, dont certains faits très récents.

Belga

Partager l'article

06 février 2018 - 14h01