Découvrez   

Procès Abdeslam: “Il y a la colère, et il n’y aura aucun pardon”

Le procès de Salah Abdeslam, c’est aussi la venue des proches des victimes. Leur présence, mais surtout leurs questionnements, leur colère et un besoin criant d’entendre des explications.

Il y a la colère, mais aucun pardon“. Une colère qui grandit depuis 2016, sans rencontrer la moindre information. “Ce procès, c’est aussi une façon pour les victimes de comprendre la totalité des affaires, les liens entre les différents événements“.

Mettre un visage, une voix, sur une douleur toujours vive.

  • Reportage Michel Geyer, Camille De Queker et Charles Carpreau

 

Partager l'article

05 février 2018 - 17h56
Modifié le 06 février 2018 - 06h58