“Prince.sse si je veux” veut déconstruire les stéréotypes de genre chez les enfants

Cette semaine, le magasine M s’intéresse aux stéréotypes de genre, particulièrement chez les jeunes enfants. Le projet ”Prince.sse si je veux”  a pour but de déconstruire ces préjugés.

Les poupées sont pour les filles, les voitures pour les garçons. Les stéréotypes de genre ont la vie dure chez les enfants. L’enseignante Esma Saban constate toutefois dans ses classes de primaire une légère évolution par rapport à sa propre enfance. “Il y a plus de filles qui jouent au foot dans la cour de récréation, mais elles sont quand même la risée de certaines autres filles ou garçons”.

En temps qu’ingénieure spécialisée en mécanique, Juliana Queiroz a eu l’habitude d’évoluer dans un monde d’hommes. Aujourd’hui, mère de jeunes enfants, elle veut se battre contre ces stéréotypes de genre. C’est pourquoi elle a lancé le projet “Prince.sse si je veux”. Pour elle, il y a trois façons de déconstruire ces stéréotypes : “C’est apprendre à parler avec les enfants, à leur donner des modèles et leur faire vivre des expériences sur le sujet”.

Juliana a lancé un site internet : www.princessesijeveux.com. On y retrouve des outils pédagogiques pour travailler avec des enfants dans les écoles. Il y a aussi des interviews de personnes qui parlent de leur métier ou passion. L’objectif : donner des modèles inspirants aux enfants. Elle veut “libérer l’enfant des stéréotypes quand il est petit pour qu’il puisse grandir l’esprit libre, avoir tout un panel d’opportunités et choisir le métier qu’il va vouloir faire avec amour et passion”.

 

 

Partager l'article

28 mars 2019 - 19h47