Près de la moitié des cafés bruxellois ne respectent pas l’interdiction de fumer

Les services d’inspection du SPF Santé publique ont mené des contrôles dans une centaine de cafés bruxellois dans la nuit du 10 au 11 juillet : environ la moitié d’entre eux ne respectaient pas l’interdiction de fumer dans l’établissement.

Le quotidien De Standaard rapporte ce vendredi que les derniers contrôles menés dans les cafés bruxellois par les services d’inspection du SPF Santé publique ont été particulièrement interpellants concernant l’interdiction de fumer dans ces établissements.

Une centaine de cafés ont été contrôlés par le SPF Santé publique : un peu moins de la moitié d’entre eux ne respectaient pas cette interdiction de fumer. Selon le commissaire Paul Van den Meersche, interrogé par De Standaard, ce sentiment d’impunité dans le chef des propriétaires de cafés est plus marqué à Bruxelles qu’en Flandre ou en Wallonie. “Dans ces régions, les propriétaires sont sévèrement punis, avec des amendes et même des fermetures temporaires, mais à Bruxelles, ce n’est pas aussi sévère”, explique-t-il.

En effet, les inspecteurs du SPF Santé publique imposent des amendes administratives aux propriétaires de cafés qui ne respectent pas cette interdiction. Mais si ces amendes ne sont pas payées, les propriétaires de cafés doivent passer en justice. Or, les poursuites par le ministère public sont souvent reportées car le parquet de Bruxelles est surchargé de travail et manque de personnel.

En outre, le commissaire Paul Van den Meersche explique qu’il manque des inspecteurs bruxellois pour réaliser les contrôles. Actuellement au nombre de deux, “ils devraient être quatre”, estime le commissaire.

Gr.I. – Photo : Belga/Jonas Hamers

Partager l'article

02 août 2019 - 13h39